Référenceur Web : présentation du métier

L’audience d’un site web dépend singulièrement de de son positionnement sur les résultats des moteurs de recherche : le site d’actualité en tête de liste quand on tape un mot-clé sera beaucoup plus visité que celui qui arrive deux article plus loin.

Métier de référenceur webLogique. Mais n’allez pas croire que ce « classement » est dû au hasard. Il est au contraire calculé et préparé par le chargé de positionnement qui identifie des cibles (à qui s’adresse le site d’actualité) et des concurrents, choisit des mots-clés avec le client et détermine une stratégie de référencement efficace en vue de générer du trafic organique de manière pérenne.

Présentation du métier

Contrairement à ce que l’on pourrait penser le métier de référenceur web n’est pas uniquement un métier technique, cela reste aussi, et de plus en plus, un métier d’écoute, d’analyse et de conseil.

Pour bien comprendre ce métier, faisons un prompt rappel du fonctionnement des moteurs de recherche. Les moteurs de recherche contemporains scannent continuellement les sites internet. Plus ceux-ci sont riches en contenus textuels et plus le moteur les référencera de façon carrée et pertinente.

C’est là qu’intervient le référenceur web. Il aura pour mission d’écouter et de comprendre les problématiques du client pour ensuite retranscrire le plus entièrement possible les thématiques abordées dans le site d’actualité en question. Il lui faudra, pour chaque tout neuf client, s’immerger dans un monde tout neuf et maîtriser aussi vite que possible les techniques, les enjeux et les valeurs que lui exposera le client.

Missions

Le métier de référenceur est en constante évolution, puisque dépendant des reléguées à jour des algorithmes de moteurs de recherche. Dans le milieu, rien n’est absolu et de nouveaux phénomènes émergent régulièrement. Les missions dépendent cela va de soit de l’environnement de travail (annonceur, établissement, freelance), elles répondent cependant à une base essentielle à toute stratégie de positionnement, qu’il soit naturel ou payant.

  1. Audit de positionnement : Première étape, réaliser un bilan du positionnement du site d’actualité au sein des principaux moteurs de recherche. Grâce à de puissants outils, le référenceur analyse l’établissement d’un site d’actualité pour en déceler les défauts punissables par les moteurs de recherche. Au-delà du code, il analyse aussi le contenu (textes, images) et son organisation au cœur du site d’actualité, facteur de plus en plus important pour le ranking dans les articles de résultats.
  2. Élaboration d’une stratégie de positionnement : La stratégie dépend c’est évident des mots d’ordre visés et si l’on se position dans une optique de positionnement naturel ou payant. Cela par l’optimisation des mots-clés, les recommandations techniques pour le site d’actualité, ou encore l’optimisation du contenu. La stratégie est ensuite mise en position en collaboration aux développeurs, rédacteurs web et intégrateurs.
  3. Suivi des actions SEO et reporting : Avant d’évaluer de l’efficacité d’une stratégie de positionnement, il est capital d’en suivre les résultats. Ainsi, des multiples outils d’analyse existent (dits Analytics) pour suivre les indicateurs clés de performance, qu’ils soient quantitatifs ou qualitatifs : sources de trafic, visiteurs uniques, de rebond, mots-clés, positionnement du site d’actualité, etc. Ces indicateurs sont essentiels à définir pour un espionné pratique et principalement utile des actions en termes de positionnement et de relevé de positions (ranking sur l’article de fruit d’un choix de mots-clés).
  4. Veille concurrentiel et technologique : Le positionnement est un métier en constante évolution, rien n’est statique, il est donc capital d’être au jus des plus récentes innovations en la matière pour rester compétitif. Cela concerne les plus récentes technologies des moteurs de recherche (algorithme, filtres), les outils et les techniques et phénomènes émergeantes.

Quelle formation ?

Le positionnement est un milieu d’autodidactes, il n’existe pas de formations spécifiques, ces thématiques étant abordées dans des cursus axés communication/marketing web. Il existe cependant une Licence Référencement et Rédaction Web à l’IUT du Mulhouse, la seule dans son genre en France. Elle forme à la publicité, à la communication et à la conception d’horizons sur internet. La formation traite aussi bien du positionnement que de la réalisation de contenu pour le web, aux dimensions SEM et SMO (Social Media Optimization).

Niveau Bac 2

Niveau Bac 3

Compétences et qualités requises

De par la nature très volatile du métier de référenceur web, les savoirs sont diverses et dépendent beaucoup des mots d’ordre et de l’environnement spécialiste.

Une solide culture web et des tendances internet, des activités de base en durcissement web ( HTML, CSS, JavaScript, etc. ), une intégrale compréhension des enjeux liés au Search, une forte capacité d’adaptation aux technologies du métier, autonomie et force de proposition, réactivité, connaissances en webmarketing, Aisance à travailler en équipe, Disposer de bonnes qualités rédactionnelles

La rémunération

Selon la taille et le domaine d’activité de l’entreprise, le salaire d’un junior variera entre 18 000 et 24 000 euros bruts annuels tandis que le salaire d’une personne expérimentée évoluera entre 30 000 et 40 000 euros bruts annuels.

Une réflexion au sujet de « Référenceur Web : présentation du métier »

Laisser un commentaire