Multiplier le trafic organique d’un site internet facilement

Il semblerait que sur Internet les seuls conseils SEO se résument à ceci : provoquer du contenu qui vaut la peine d’être partagé, du contenu qui vaut la peine d’être mis en favori pour y retourner. De sorte que les gens créent sans y penser des liens vers votre site… Voilà, ce n’est pas plus peu commode que ça… Le problème, c’est que tout le domaine dit ça, et qu’il y a très peu d’études de cas proposées sur Internet. De plus les plusieurs analyses qui existent concernent de gros sites web qui ont investi beaucoup de dizaines, voire centaines de milliers d’euros en création de contenu. Qu’arrive-t-il lorsqu’un site internet « régulier » tente de se démarquer sur les moteurs de recherche ?

Pour ces raisons, je vais aujourd’hui vous expliquer comment augmenter son trafic organique de 10 à 5000 visites par semaine en 5 semaines. Tout le domaine peut réaliser pareil. Lorsqu’on démarre un site internet et qu’on a plus ou moins de points de référence, on est un peu anxieux et on se demande si on fait bien notre travail. Ce texte va donc vous apporter certains points de références s’agissant des résultats auxquels vous attendre lorsque vous décidez de réaliser de la publicité de contenu.

Les stratégies que je vais vous partager sont : comment écrire des textes que votre audience (et les moteurs de recherche) aiment, comment adopter les médias sociaux pour booster son SEO, le on-page SEO n’est pas mort, comment optimiser sa page pour les gentils robots des moteurs et enfin je présenterai ma meilleure technique pour trouver quels sont les 100 liens à obtenir pour apparaître sur la première page avec n’importe quel mot clef ! Alors, êtes-vous prêts à connaître les stratégies qui vont doubler le trafic organique de votre site internet sans beaucoup d’efforts ?

Il faut publier (au moins) un post intéressant par semaine.

Bon, un peu de mise en contexte, mon site d’actualité c’est un blog personnel où je parle de mes passions : le e-marketing, la motivation et la productivité. J’y discute de mes contrats, comme que comment j’ai fait gagner un candidat politique indépendant avec Facebook ou quelle est la stratégie derrière la page Facebook de Voyages à Rabais. Vous irez voir plus tard si ça vous intéresse. Depuis septembre, j’ai voulu commencer à développer un peu ma notoriété organique dans le but de me trouver un emploi dans le secteur et accélérer ma base de clients. J’ai donc commencé à écrire un texte par semaine de 400 à 800 mots. Toutefois, à l’époque où j’ai vu ce graphique, j’ai vite changé ma stratégie pour viser entre 1000 et 2000 mots.

Le but n’est pas de réaliser du contenu juste pour réaliser du contenu, le texte doit être bien traditionnel et intéressant à lire. Personnellement, je blogue avec beaucoup de sérieux. Ma stratégie chaque semaine est de essayé d’écrire le meilleur article jamais traditionnel sur un sujet. Les blogs fast-food, rapides et faciles à lire, vous attirerez un peu de trafic, mais aucune rétention. La rétention est la clef pour développer le trafic de son site d’actualité. En plus d’être hyper solide, votre contenu doit être simple et agréable à lire. Voici le genre de commentaire que vous devez consommer sur votre site d’actualité :

Les trois techniques d’écriture pour un post de blog percutant :

J’ai à chaque fois été nul en du web à l’école, je détestais écrire. Pour être honnête, j’étais plus ou moins mauvais. Mes textes étaient fades et ennuyeux. En bloguant, j’ai découvert trois techniques super efficaces qui ont entièrement changé le genre de commentaires reçus.

Première technique : suscitez la curiosité !

Créez volontairement une tension non résolue, un écart entre ce que l’individu veut savoir et ce qu’elle sait. C’est essentiel, difficile à maîtriser, mais très pratique. Plus l’individu avance dans un texte, plus elle doit devenir « attachée » au texte. C’est à ça que servent les cliffhangers.

Deuxième technique : utilisez l’humour !

Un autre constituant important est l’humour. Ce n’est pas du fait que le contenant est sérieux que le contenu doit l’être. Donnez de drôles de comparaisons. En plus de rendre vos points plus clairs, vous allez réaliser rire les gens. C’est de cette manière que vous pourrez mériter des tweets ou des likes ! Un truc simple pour rendre vos textes plus drôles, faites des références insolites à la culture populaire.

Utiliser la narration est en outre une bonne stratégie pour expliciter un point tout en restant drôle, intéressant et descriptifs, .
Oh, et finalement, vieux trucs de copywritting, écrivez comme vous parlez – soyez informel. Le ton du texte doit être le même que lorsque vous parlez avec un ami. Vous voulez un bon truc pour y arriver ? Écrivez vos blogs en pensant à un de vos amis en détail, écrivez-le pour lui !

Troisième technique : développez votre style d’auteur !

Nous avons tous une « voix », un ton, un style d’écriture qui nous est propre. Affinez votre propre style et laissez paraître votre personnalité. Partagez des expériences personnelles avec parcimonie, cela va accélérer la rétention de votre site.

Mettez à jour régulièrement vos contenus

Vous devez laisser un minimum d’une fois par semaine. Les résultats que je vous pourrais être deux fois supérieurs si j’écrivais 2 ou 3 billets par semaines. Donc si vous êtes à temps plein dans votre business, bloguez souvent !

Utilisez les médias sociaux

J’ai mentionné plus haut qu’il est important de réaliser rire les gens pour consommer des tweets et des likes. Mais qu’est-ce que ça vient réaliser dans un article sur le SEO ? Bien que tout le domaine ne s’accorde pas sur le sujet, certains affirment que les indices sociaux auraient une importance grandissante dans les résultats de recherches .

Utilisez les groupuscules LinkedIn ainsi que les communautés Google. On se sent un peu comme un polluposteur (spammer) à l’époque où on fait ça (et avec raison), mais si votre contenu est épique, vous ne devez pas consommer honte de le promouvoir !

Faites payer les gens avec un tweet ! Ensuite, j’ai développé un « cadenas social » qui débloque certaines références lorsque les gens cliquent sur j’aime/tweeter ou +1.De cette manière, j’ai pu fortement accélérer le de partage d’une publication, principalement si le cadeau de la fin en vaut la peine. Voici un exemple ou j’offre 2 modèles de CV si l’individu clique sur like.

Vous pouvez en outre le réaliser sans en aviser vos lecteurs. C’est comme du conditionnement opérant, mais aléatoire. Les gens sont surpris et heureux lorsqu’ils ont leur extra pour la première fois. À chaque fois qu’ils vont retourner sur votre site d’actualité, ces-derniers vont cliquez sur j’aime par pure soif de connaissance.

Utiliser un titre générateur de trafic

Si vous voulez consommer beaucoup de partages sur les médias sociaux, vos titres doivent être d’enfer ! Je ne répéterai jamais plus ou moins l’importance du titre. Le titre est très important. Si important, que le site internet UpWorthy s’est rendu à 6 millions de visiteurs uniquement en changeant le titre d’articles existant ailleurs sur internet. Si vous parlez anglais, ça vaut la peine ! L’usage de verbe à la première personne propose une action implicite. Les gens n’aiment pas à chaque fois s’effectuer dire quoi réaliser. En mettant un appel à l’action implicite, les gens sont plus susceptibles de cliquer sur votre lien.

Rendre votre site internet plus sexy et facile à partager

Lorsque le lien d’un site internet est partagé, Facebook va automatiquement prendre n’importe quelle image sur votre page. Idéalement, vous voulez contrôler ce qui apparaît lorsqu’on partage votre site internet. Vous devez optimiser l’image de couverture ainsi que la méta description de votre site d’actualité pour inciter à cliquer. Pour s’effectuer, vous devez provoquer des balises Open Graph et TwitterCard. J’ai réalisé un Template simple à intégrer là. Vous y trouverez en outre toute la documentation impérative pour vous certifier que les amis de vos amis partagent votre contenu sur les médias sociaux !

L’optimisation on-page poussée à l’extrême.

Ce n’est pas parce les règles ont changé qu’on ne doit plus optimiser ses articles pour le référencement. Vous devez à chaque fois optimiser votre texte pour un mot ou une expression en détail, cependant sentez-vous libre d’utiliser autant de synonymes qui vous arrangent. L’important est d’écrire pour les gens, pas pour les moteurs de recherche, tout en réservant une petite arrière-pensée à Google.

Comment choisir l’expression pour laquelle vous optimiser ? Simple, débutez une phrase dans la barre de recherche, et laissez Google vous dire le reste ! Si vous écrivez un texte sur LinkedIn, vous aurez beaucoup de chances d’attirer du trafic en écrivant « Comment LinkedIn fonctionne-t-il ? Un guide prompte et un modèle classique pour… »

Citez les sources de vos articles !

Autre règle, vous devez envoyer des liens vers des sites ayant une bonne notoriété. Google interprète ça comme se présentant comme une référence à une source fiable et va automatiquement interpréter ça comme si vous saviez de quoi vous parliez !

Optimisez vos métas descriptions

Ça ne date pas d’hier, on doit optimiser nos métas descriptions. Toutefois, il ne s’agit pas seulement de rédiger des descriptions uniques pour chacun de vos articles, il faut aller plus hors. Si vous n’êtes pas toujours inscrit à Google Webmaster Tools, faites-le sur le champ ! Une fois que c’est fait, allez dans le menu de gauche sous « Trafic de recherche » et sélectionnez « Requêtes de recherche ».

Dans ce menu, classez vos demandes par quantités d’impressions et cherchez sous quelles expressions vous aurez un bon nombre d’impressions, mais un faible de clic. Allez ensuite dans les résultats de recherches en mode incognito et comparez-vous aux autres. Comment pouvez-vous vous démarquer et présenter un plus ?

Comment être en premier des résultats organiques ?

Je n’ai fait aucun Link building pour mon site internet, mais si vous voulez sérieusement acquérir beaucoup de trafic, voici ce que vous devez réaliser. Allez sur Google et entrez le mot clef sur lequel vous aimeriez arriver premier. Voilà, les dix premiers articles représentent les sites web les plus pertinents sur lesquels vous devez acquérir des liens. Si vous aurez une ressource de qualité sur votre site internet, cela est plus ou moins simple, vous n’avez qu’à contacter les webmestres en disant qu’il serait très utile pour son audience.

Personnalisez votre courriel et mettez l’emphase sur ce que l’audience peut retirer du produit. Gardez ça court, entre 50 et 150 mots max ! Ce n’est pas tous les webmestres qui vont vouloir, mais vous pouvez vous attendre à consommer au moins 15 % d’entre eux qui sont favorables à vous envoyer un lien. Plus votre offre est de qualité, plus la proportion de gens disposés à vous seconder sera élevée. L’ère des annuaires est terminée. Les liens de qualités doivent être sur des articles pertinents. Heureusement pour nous, Google nous dit exactement quels sites viser !

Cet article vous a plu ? Retrouvez une version plus condensée à cette adresse : http://www.webmarketing-com.com/2014/03/27/26818-comment-doubler-son-trafic-organique-chaque-mois-etude-de-cas 

2 réflexions au sujet de « Multiplier le trafic organique d’un site internet facilement »

  1. Bonjour,
    vos conseils pour multiplier le trafic organique d’un blog sont pertinents.
    je vais tous les utiliser pour développer le trafic de mon nouveau blog.
    Merci. A vous lire les prochains posts.
    Loïc

Laisser un commentaire