Les différents leviers de trafic pour un site web

Dans cet article, je vous propose de découvrir les leviers de trafic qui sont à votre service pour vous donner l’occasion de développer le nombre de visiteurs sur votre portail. On parle très certainement de la première ressource de votre blog. Pas de trafic, pas de visiteurs, et donc… pas de salaires. Je vous présente donc de découvrir quels sont les 6 leviers de trafic que vous pouvez appliquer sur votre portail.

Le trafic direct

Le premier levier de trafic, c’est ce que nous allons appeler le trafic « direct ».

Le trafic direct pour votre portail, ce sont les visiteurs qui connaissent déjà votre blog et qui y sont attachés. Ils ont pu soigner votre URL dans leurs favoris sur leur navigateur internet. Ils se sont peut-être inscrits sur votre newsletter. Ils peuvent aussi être abonnés à votre flux RSS si vous avez un site par exemple.

Bref, il s’agit de visiteurs qui connaissent déjà votre enseigne ou votre blog, et ce sont clairement eux qui vont être votre meilleure source de salaires, vous devez donc maintenir un œil très attentif sur ce levier de trafic.

Pour développer ce levier de trafic, pas de secret : vous devez fournir à votre audience ce qu’elle demande : de, des offres commerciales alléchantes, un service après-vente exemplaire, une vrai relation qui doit se prendre soin de et se renforcer sur le moyen/long terme.

Le trafic organique

Le second levier de trafic, c’est ce que nous allons appeler le trafic « organique ».

Le trafic organique, c’est le trafic qui est issu des moteurs de recherche dans les résultats naturels (non payants). Ce sont soit des visiteurs qui vous connaissent déjà et qui arrivent sur votre blog en tapant une requête sur le nom de votre enseigne sur Google par exemple, soit des visiteurs qui ne vous connaissent pas et qui arrivent sur votre blog avec une requête de mots clés sur lesquels vous êtes bien positionnés. Etre bien positionné sur un moteur de recherche, c’est être en première page. Sur les pages suivantes, le trafic diminue profondément.

Optify, dans une étude, constatait que 89% des clics sont réalisés sur la première page (et presque 60% du total des clics sur les 3 premiers résultats uniquement). Pour développer ce levier de trafic, il faut tout d’abord sélectionner les irréprochables mots clés sur lesquels se déposer, puis ensuite travailler son référencement. Pour sélectionner les irréprochables mots clés, il est important de faire soins aux professionnels critères. On peut que ces mots clés soient utilisés… rien ne sert de se déposer sur des mots clés qui n’apporteront aucun visiteur par exemple. On peut aussi que ces mots clés ne soient pas occupés par une concurrence qui sera impossible à déloger (inutile de vouloir vous déposer sur le terme Coca Cola par exemple).

Pour travailler son référencement, il existe tout un set de techniques et techniques qui visent à optimiser le positionnement d’une page dans les moteurs de recherche. Diviser ces techniques en deux foyers : les techniques sur la page (on-page), et les techniques hors de la page (off-page).Principalement, les techniques sur la page consistent à optimiser le code HTML avec une syntaxe exemplaire, et aussi une bonne utilisation des mots clés. Les techniques hors de la page consistent principalement à provoquer des liens qui pointent d’autres pages (d’autres sites même) vers la page que l’on souhaite développer.

Le trafic social

Le troisième levier, c’est le trafic « social ».Il s’agit du trafic issu des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Google, LinkedIn, Youtube ou Pinterest par exemple. Il est capable de s’agir encore une fois de visiteurs qui vous connaissent et qui vous suivent sur les réseaux où vous êtes présents, ou bien il peut s’agir de visiteurs issus de ce que l’on peut appeler l’effet de levier social.

L’effet de levier social, c’est lorsqu’ les interactions des utilisateurs avec vos contenus sur les réseaux sociaux peuvent vous donner l’occasion de toucher des « collègues » puis pourquoi pas des « collègues des collègues » et donc profiter d’une visibilité additionnelle. Pour développer ce levier de trafic, il faut d’abord être présent et actif sur ces réseaux sociaux mais SURTOUT, ne pas mettre de côté le fait la dimension sociale de ces sites. Vous n’êtes pas là pour clairement envoyer vos contenus mais pour intervenir et discuter avec vos réseaux et vos contacts.

Si je devais donner un ordre de priorité pour la présence sur les réseaux sociaux pour un commerçant, ce serait celui-ci :

  • Facebook : Premier réseau social mondial, incontournable. Si vos clients n’y sont pas… voulez mieux.
  • Twitter : Mon petit préféré d’un point de vue personnel en B2B. Permet des contacts très rapides et spontanés. Beaucoup moins utile que Facebook en B2C mais y avoir un compte peut servir.
  • LinkedIn etc.

Les partenariats

Le 4e levier de trafic pour votre portail, ce sont les partenariats. Les partenariats, cela peut être des échanges de liens entre un site complémentaire à ce que vous vendez ou sur votre zone géographique (association de commerçants par exemple) et le blog de votre commerce. Cela peut aussi être la possibilité pour vous de vous exprimer sur un autre blog que le vôtre à l’occasion d’un article invité. Encore une possibilité est la promotion croisée d’offres commerciales auprès de vos audiences respectives. A parle de B dans sa newsletter, et B parle de A dans la sienne.

Les partenariats que vous allez pouvoir réaliser doivent être gagnants/gagnants. C’est souvent un échange de prestations et d’irréprochables procédés.

Certaines opportunités peuvent se fournir, comme par exemple pour des échanges de liens, mais la plupart du temps : il faudra les provoquer vous-même pour des actions à plus forte valeur ajoutée. Pour identifier des partenariats éventuels, vous pouvez réaliser des recherches sur internet pour parvenir des sites qui se situent dans des thématiques liées ou complémentaires à ce que vous faites. Vous pouvez aussi entrer en rapport avec des influenceurs qui disposent déjà d’une audience soit à l’aide d’un site ou sur les réseaux sociaux.

Le trafic affilié

Le 5e levier de trafic pour votre portail, ce sont vos adeptes. Les adeptes sont une variante qui se situe entre une interlocutrice et le trafic payant. Un affilié vous donne du trafic en échange d’un pourcentage sur les transactions éventuellement réalisées. Cela peut aller d’un pourcentage de 5% (produits manufacturés) à 70% (dans les prestations).

Dans le cadre de la mise en position d’un catalogue d’affiliation, vous pouvez soit vous en charger vous-même en utilisant des logiciels spécifiques et en y attribuant, ou bien passer par une plateforme d’affiliation qui se chargera du recrutement de nouveaux adeptes, de la dimension méthode et aussi de toute la relation avec vos adeptes. Attention, le lancement et l’animation d’un catalogue d’affiliation demandent des savoirs plus ou moins spécifiques à la fois techniques et relationnels. Cela peut s’avérer une stratégie gagnante, tout comme vous faire dangereusement grignoter vos marges.

Le trafic payant

Le 6e et dernier levier de trafic pour votre portail, c’est le trafic payant. Là, plus d’ambiguïté, il s’agit d’actionner un levier classique : vous payez DONC, vous obtenez du trafic. Les principaux représentants et pourvoyeurs de trafic payant sont Google Adwords, Facebook Publicités ou les Promoted Products de Twitter. Il existe d’autres régies publicitaires, bien sûr, mais ces trois-là sont les principales.

Le fonctionnement de ces régies est plus ou moins similaire. Vous devez d’abord pouvoir disposer d’un budget de promotion (ordinairement exprimé en budget journalier). Une fois votre budget établis, vous allez réaliser un ciblage sur des mots clés (Google Adwords) ou sur des intérêts (Facebook Publicités) puis promouvoir votre blog, ou bien votre présence sur les réseaux sociaux.

Pour conclure, votre meilleur levier pour le trafic, c’est en priorité le contenu et les offres que vous proposez sur votre blog. Si ce contenu est de qualité, et si vos offres sont attractives, alors vous jouirez de déjà fait la majeure partie du travail. N’oubliez pas que derrière chaque visiteur, il y a un prospect ou un client et que vous devez en priorité les servir en leur apportant de la valeur.

6 réflexions au sujet de « Les différents leviers de trafic pour un site web »

Laisser un commentaire